PRESSE

A propos du CD "Trois oeuvres pour Orchestre", l'écrivain Eric Holder écrit :

"A leur écoute, j'ai été saisi, embarqué, jeté dehors, enfoui dans la forêt, propulsé sur le rivage, puis à la face du ciel, vertigineusement. J'ai connu l'angoisse la plus tenaillante comme la sérénité la plus pleine."

Eric Holder (17 Septembre 2018)

« Fouillaud est comme l’Etna, il peut à tout moment réveiller sa flamme créatrice. » Jean-François Julien-Le Populaire de Centre

 

« La notion de temps, celle si vénérée par les poètes, est omniprésente dans ses compositions. » J.M. L’Echo-Haute-Vienne

 

« Sa musique est tout en finesse. Elle est toujours transparente, translucide….un discours qui évolue cycliquement et dont le parcours est fait de contrastes, de développements, de retours en arrière. C’est ce qui donne à sa musique ce quelque chose de « Debussyste » ou de très spectrale, dans le sens de la couleur et du timbre. » Alain Féron-VLR-Magazine

 

« Avec lui, on assiste à une sorte de décentralisation spirituelle, il n’a pas suivi la mode des célébrités du temps…. Il aspire à la musique sensible, en la composant et ensuite en l’accueillant, c’est l’essentiel. » Antoine Goléa-Printemps Musical de Paris

 

« J’ai cru déceler une démarche hors des modes du jour » Marius Constant-Perspectives du XX siècle

 

« Musique construite, architecturée, qui apparaît comme une plante dans sa maturité. » Brigitta Holzknecht-Darmstädter-Echo

 

« Musique à l’étrangeté hautaine, et fascinante, toute de transparence cristalline et de scintillements. » François-Jean Authier

 

« Par son coloris instrumental et une sorte d’intériorité exubérante…. la séduction orchestrale se retrouve et tisse une atmosphère très délicate. » Christian Gaumy, à propos de  « Une nuit j’ai vu énormément d’étoiles ».

 

« Le compositeur annonce des choix esthétiques qui le place quelque part entre son maître Franco Donatoni et –qui le croirait ?- Olivier Messiaen pour son amour de la nature. Du fait d’une intéressante recherche de timbres Patrice Fouillaud pourrait également appartenir au courant de la musique spectrale…. » Elisabeth Sikora-Diapason-Harmonie

 

« …on a le plaisir de découvrir une musique dans laquelle on sait où on est, dans laquelle on se retrouve. »  Michel Philippot- Répertoires des Disques Compacts

 

« Patrice Fouillaud est un ciseleur de sons. Son écriture reste lisible, sa trame orchestrale acquiert une présence propre, presque physique, qui capte l’écoute avec force. » Michel Thion-Les Lettres Françaises

 

« Œuvre nocturne comme la plupart des ouvrages de Patrice Fouillaud, elle dégage un climat profond, sombre et mystérieux, qui s’éclaire dans le crescendo final sur le mode de si qui apparaît comme une lumière rouge, solaire… » Paul Méfano à propos de « Vers l’aube »

 

« La musique de Patrice Fouillaud résonne comme toute rêverie majeure, elle s’élance comme pour nous donner cette chance de lévitation, - tel un harmonique de soi-même -, qui justifie une vie. » Lucien Guérinel

Méditation 3 - François Veilhan
00:00 / 00:00

© 2023 par Musique Classique. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now